Racines et Familles

3000 communes rebaptisées sous la Révolution

Pendant la période révolutionnaire, environ 3 000 communes ont été rebaptisées car leur nom évoquait trop la religion ou l’Ancien Régime. Ils contenaient par exemple les mots Saint/Sainte, le Roy, l’Abbaye, le Comte, Château,…

C’est ainsi que Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) est devenue « Bains-sur-Seine », Bucy-le-Roi (Loiret) fut rebaptisée « Bucy-la-République ». 

Dans la Manche, le Mont-Saint-Michel devint plus simplement « Mont-Michel » et Saint-Sauveur-le-Vicomte, « Sauveur-sur-Douves ». Dans les Hautes-Alpes, Saint-Bonnet-en-Champsaur devint « Bonnet-Libre ».

Quelques communes ont aussi pris le nom de Marat, le révolutionnaire radical assassiné en 1793, comme Saint-Albain, en Saône-et-Loire, devenu Mont-Marat.

Enfin, certaines villes ont été punies pour s’être  soulevées contre le parti de Robespierre. C’est le cas de Lyon renommée « Commune-Affranchie » ou de Marseille appelée « Ville-Sans-Nom ».

Par un décret du 8 juillet 1814, Louis XVIII a annulé ces changements de noms, mais certains communes n’avaient pas attendu pour revenir à leur nom initial. 

#histoiredefrance #genealogie #genealogiste #racines #histoire #france #révolutionfrançaise #arbregenealogique

Imprimer
Email
Facebook
Pinterest
LinkedIn
WhatsApp
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *